Oreiller ergonomique

Oreiller ergonomique 

Oreiller ergonomique

L'oreiller est un élément indispensable pour une bonne nuit de sommeil. L'oreiller, qu'il soit ergonomique, classique ou thermorégulé, permettra un soutien de la nuque et l'alignement de la colonne vertébrale plus ou moins efficace selon l'oreiller choisi. Célyatis vous propose une large gamme d'oreiller pour tous les besoins et à tous les prix !

Choisissez votre oreiller ergonomique, thermorégulé ou classique en toute sécurité avec Célyatis.

Affichage 1 - 45 sur 45 produits
Affichage 1 - 45 sur 45 produits

TOUT CONNAITRE SUR LE SOMMEIL

  1. Trouble du sommeil : Définition
  2. Trouble du sommeil : Les facteurs principaux
  3. Trouble du sommeil, un danger pour la santé
  4. Vaincre les troubles du sommeil : les solutions

 

Le sommeil chez les français

Un adulte a besoin d'entre 7 et 8 heures de sommeil chaque nuit pour être en bonne santé. Le temps de sommeil moyen d'un adulte français est de 7h et 13 minutes.

Cependant, une étude menée en 2010 par l'INVS (Institut National du la Vigilance et du Sommeil) et l'institut BVA montre 36% des français dorment moins de 7 heures par nuit de façon régulière. Pour 84% de ces individus cela se traduit par des insomnies qui peuvent être chroniques ou ponctuelles (c'est à dire se déroulant sur une période inférieure à 3 mois). Les personnes âgées de 35 à 44 ans sont proportionnellement les plus nombreuses à être touchées par le manque de sommeil (43%).

Déroulement nuit de sommeil

 

Trouble du sommeil : Définition

Les troubles du sommeil se manifestent par une difficulté à s'endormir et à dormir correctement.

Si l'insomnie est le trouble du sommeil le plus répandu, elle n'est pas la seule traduction d'un manque de sommeil.

Trouble du sommeil : Syndrome des mouvements périodiques

Ce trouble du sommeil entraîne des micros-réveils à intervalles fréquents, parfois toutes les 20 ou 40 secondes. Il touche environ 10 à 15% de la population. C'est le trouble du sommeil le plus répandu après l'insomnie. Il existe une corrélation positive entre l'âge et le syndrome. Il est parfois lié à une insuffisance rénale ou à certains médicaments.

trouble du sommeil

Trouble du sommeil : Syndrome des jambes sans repos

Durant la période de sommeil, le sujet ressent un besoin impérieux de bouger ses jambes, ce qui l'empêche de dormir, ou le réveille régulièrement.

Trouble du sommeil : Apnée du sommeil

Cette maladie est souvent en lien avec l'obésité. Le sommeil est régulièrement interrompu par des pauses de la respiration. Souvent, cela se fait à l'insu du sujet qui pourtant ressent une somnolence durant la journée.

Trouble du sommeil : Parasomie

Certaines personnes sous estiment leur manque de sommeil. Ce phénomène est la parasomie. Celle ci engendre les mêmes conséquences que l'insomnie (trouble de la concentration, de la mémoire, stress…).

Haut de page  

Trouble du sommeil : Les facteurs principaux

Facteurs physiques et environnementaux des troubles du sommeil : La luminosité, le bruit, le contenu et le moment des repas, une literie de mauvaise qualité sont des raisons qui peuvent expliquer un manque de sommeil.

Facteurs psychologiques des troubles du sommeil : Un état psychologique fragile peut également expliquer les troubles du sommeil. Ainsi, les personnes stressées, déprimées, dépressives, anxieuses sont particulièrement touchées par le fléau qu'est le manque de sommeil.

Haut de page  

Trouble du sommeil, un danger pour la santé
trouble du sommeil au bureau

Les troubles du sommeil sont un enjeu de santé public. Le manque de sommeil est en effet à l'origine de nombreuses conséquences néfastes.

Un manque de sommeil accentue les risques d'hypertension artérielle, de diabète, d'accidents cardio-vasculaires…

La vie quotidienne est véritablement affectée puisque le manque de sommeil entraîne des sautes de concentration, une détérioration de la mémorisation, une propension mauvaise humeur, une baisse de la productivité au travail…

C'est également un danger pour les autres. Ainsi un tiers des accidents de la route seraient liés à la somnolence.

Trop dormir, une source de bien être ?

Dans l'inconscient collectif, une longue nuit est réparatrice. Elle fait oublier le stress, la maladie ou la fatigue accumulée.

En réalité, l'accumulation de nuits trop longues (plus de 8 heures) est un phénomène qui, si il est prolongé dans le temps, peut être dangereux pour la santé. Ainsi, selon une étude américaine de 2012, menée par le Journal of American Medical Association, le fait de trop dormir double le risque d'angine de poitrine et augmente de 10% le risque de maladie coronarienne.

Il est probable que les recherches effectuées dans les années à venir définissent plus précisément les conséquences d'un sommeil trop prolongé. Pour le moment, selon le docteur Arora qui a dirigé l'étude, « Si il est prouvé que trop dormir peut être néfaste pour la santé, il est impossible de savoir si trop de sommeil provoque des complications cardiaques ou si les troubles cardiaques amènent à dormir plus longtemps ».

Haut de page  

Vaincre les troubles du sommeil : les solutions

Il existe certaines astuces à prendre en compte pour vaincre les troubles du sommeil.

  • Adopter des horaires stables : Il est indispensable d'adopter un horaire de sommeil régulier. Il est conseillé de se lever peu ou prou à la même heure chaque matin afin de bien réguler notre horloge biologique.
Course à pied
  • L'exercice physique aide à mieux dormir : La pratique régulière d'un exercice physique favorise le sommeil, à condition de ne pas l'effectuer en début de soirée.
  • Limiter les excitants : Il est conseillé de limiter la consommation de thé, de café de sodas après 15h. Les effets des excitants tels la caféine ou la théine mettent en effet plusieurs heures à se dissiper.
  • Eviter l'alcool : L'alcool favorise les insomnies mais aussi l'apnée et les ronflements.
  • Ne pas trop boire : Trop boire avant de s'endormir est la meilleure chose à faire pour être réveillé par une intense envie d'uriner.
  • Diner léger : Dans l'idéal, le repas doit être léger et pris environ deux heures avant de se coucher. Sauter le dîner est une mauvaise pratique puisque le corps, tiraillé par la faim, risque de se réveiller durant la nuit.
  • Se relaxer : Les chances de bien dormir sont maximisées si la personne est suffisamment relaxée. Pour cela, il est recommandé de ne pas s'endormir devant un écran (télévision, jeux vidéos…), mais aussi d'éviter toute forme de travail intellectuel. Une période tampon d'antistress de 30 minutes environ est donc particulièrement recommandée.
  • L'obscurité : L'obscurité est indissociable à un sommeil de qualité. De fait, la mélatonine (l'hormone de sommeil) se sécrète particulièrement bien dans le noir.
  • Le climat : Le climat le plus propice au sommeil correspond à une température de 18°C dans une pièce bien aérée.
  • La sieste : Une sieste de 5 à 15 minutes en début d'après midi peut aider à mieux dormir le soir (contrairement aux idées reçues, toutes les personnes sont concernées et pas seulement les personnes âgées).
  • Les médicaments : Les somnifères doivent être utilisés uniquement en cas d'extrême nécessité, après consultation d'un médecin. Ils sont à utiliser avec prudence car le corps humain s'accoutume vite aux somnifères.

Depuis 1991, le test d'Epworth, simple et fiable, permet à tout un chacun d'auto diagnostiquer son manque de sommeil. Ce test comporte 8 questions et met environ une minute à remplir. Faire le test en cliquant ici

Haut de page

Produits déjà consultés

Aucun produits

Besoin de conseils

Du lundi au vendredi de 9h30 à 12h45 de 14h à 18H (17H00 le vendredi)

SERVICE CLIENT

01 43 67 15 15 

MAGASIN CÉLYATIS PARIS 

01 43 38 15 24

9-11 passage Bullourde 75011 Paris

Du mercredi au samedi de 10h00 à 13h00 (mardi 11h) de 14h00 à 19h00

Menu

Comparer 0