Bien vieillir? C'est facile: devenez bilingue!

Bien vieillir? C'est facile: devenez bilingue!

La dégradation des capacités cognitives semble être inévitable à partir d’un certain âge. Pourtant il est possible de prévenir le vieillissement du cerveau en prenant l’habitude de le solliciter avec des activités demandant un effort intellectuel et particulièrement en faisant travailler la mémoire. Dans cette optique, une étude a mis en évidence une corrélation entre le fait d’être une bilingue et un meilleur vieillissement du cerveau.

 

Le bilinguisme contre le vieillissement du cerveau

Cette étude, menée par des chercheurs de l’université d’Edinbourg sur 260 britanniques depuis 1947 montre que les personnes ayant appris à parler couramment au moins une autre langue que leur langue natale, ont un déclin cognitif lié à l’âge moindre.

Cette étude fait écho à une autre étude similaire, menée par des chercheurs de l’université de Concordia qui arrivait à des conclusions similaires. Le résultat était alors expliqué par la façon dont le langage est interprété par le cerveau : le fait d’être bilingue obligeant ainsi à mettre en perspective le sens de ce que l’on lit par rapport à la langue concernée, ce qui fait travailler le cerveau de manière différente.

En effet, le fait d’être bilingue mobilise plusieurs fonctions cognitives puisque le sujet est amené à traiter des sons, des mots, des concepts, des normes grammaticales et sociales différentes. En tout et pour tout, le bilinguisme retarderait de 5 ans l’entrée dans différentes de démences liées à l’âge, et permetterait de protéger le cerveau contre la maladie d’Alzheimer.

De plus, ce constat est valable tant pour les personnes ayant appris une langue étant jeune ou à l’âge adulte, il n’est donc pas trop tard pour apprendre une autre langue !

 

Des effets bénéfiques sur la santé, à tout âge

En fait, il n’y a pas besoin d’attendre un âge avancé pour commencer à profiter des bénéfices apportés par le bilinguisme. Les enfants eux aussi sont concernés, puisque le fait d’apprendre une deuxième langue au plus jeune âge permet de développer certaines capacités du cerveau. Il est notamment plus facile pour ces enfants de se concentrer, l’apprentissage est donc facilité.

Cela étant, apprendre une autre langue n’est pas la seule façon de limiter le vieillissement du cerveau : toute activité avec un effort mental a des effets positifs pour la santé mentale. Alors si vous voulez bien vieillir : apprenez au moins une langue étrangère, faites du calcul de tête, jouez aux échecs et apprenez à jouer un instrument de musique!

Posté le 14/08/2014 Actualités 30

Produits déjà consultés

Aucun produits

Besoin de conseils

Du lundi au vendredi de 9h30 à 12h45 de 14h à 18H (17H00 le vendredi)

SERVICE CLIENT

01 43 67 15 15 

MAGASIN CÉLYATIS PARIS 

01 43 38 15 24

9-11 passage Bullourde 75011 Paris

Du mercredi au samedi de 10h00 à 13h00 (mardi 11h) de 14h00 à 19h00

Menu

Comparer 0