Dans le domaine de la médecine, les innovations ne cessent de voir le jour. C’est ainsi qu’est apparu le doppler. Ce dispositif donne des informations sur le flux sanguin de la femme enceinte et du bébé qu’elle porte. Son utilisation requiert la prise en compte de certaines dispositions qui sont présentées dans ce guide. Que faut-il savoir sur le doppler fœtal et son utilisation ? Ce guide vous donne plus de détails.

Le doppler fœtal : qu’est-ce que c’est ?

Le doppler fœtal est un équipement médical qui permet de réaliser une échographie. Il s’agit en réalité d’un équipement appelé sonde sur laquelle on enduit la gelée pour réaliser l’imagerie. Le doppler est placé sur le ventre de la femme enceinte pour transmettre les informations sur l’état du bébé et de la future maman.

Le doppler ne fonctionne pas exactement comme une échographie classique. Il envoie des sons sur l’état de la circulation sanguine du bébé et de sa maman. Les ondes sonores reçues par l’équipement sont transcrites sous forme de graphique. Aucune image n’est donc envoyée par cet équipement comme c’est le cas dans une échographie classique.

Le doppler fœtal permet en priorité d’avoir des informations plus approfondies sur le débit sanguin d’une femme enceinte et de son bébé.

Dans quelles circonstances utiliser un doppler fœtal ?

Le doppler est un instrument révolutionnaire qui accomplit un certain nombre de prouesses. D’abord, cet équipement aide la sage-femme ou le gynécologue à faire un suivi rigoureux de la vitalité des organes du bébé et de contrôler la circulation du sang au niveau de chaque organe.

Le doppler alerte aussi le gynécologue de la présence d’anomalies au niveau des organes. Il fournit des éléments pour identifier la cause de l’anomalie. De plus, cet outil permet d’évaluer les chances de développement d’un fœtus. Il s’agit donc d’un véritable arsenal pour faire un suivi correct d’une grossesse.

Toutefois, il faut savoir que le doppler fœtal n’est pas utilisé automatiquement dès qu’une femme enceinte est prise en charge par un spécialiste. Il n’est utilisé qu’en cas de sérieuses menaces sur la grossesse ou sur la santé de la future maman. Au nombre de ces menaces, on peut citer :

  • une anémie fœtale,
  • une croissance anormale du fœtus,
  • une anomalie constatée au niveau du liquide ammoniaque,
  • un cas de malformation du fœtus,
  • une hypertension,
  • un lupus,
  • des antécédents décelés pouvant entraver la croissance du fœtus.
A lire aussi:  Qu’est-ce que la magnétothérapie ?

Cette liste n’est pas exhaustive. Il faut retenir tout simplement que le doppler fœtal apparaît comme un équipement qui permet de préserver la santé du bébé et de la femme enceinte.

Utilisation du doppler : comment ça marche ?

Le doppler est un appareil qui fonctionne presque comme un appareil d’échographie. Il est composé de sonde et des écouteurs. Avant de le placer sur le ventre, il faut d’abord passer le gel sur le ventre de la future maman. Le gel permet de transmettre aisément les ultrasons.

Ensuite, on place l’écouteur dans les oreilles puis on fait passer la sonde sur le ventre de la femme enceinte. Pour capter les bruits de l’activité cardiaque, il faut faire des mouvements circulaires avec la sonde sur le ventre de façon lente. Un passage rapide ne permet pas à la sonde de jouer son rôle. Le son envoyé dans les écouteurs est comme des galops de cheval.

À quel moment utiliser le doppler ?

Il est important de savoir que le bébé doit être dans une certaine position pour que les sons soient captés. Il ne doit pas donner dos à la sonde au moment d’effectuer le test. L’appareil ne pourra capter aucune vibration. Pour être sûr d’avoir des résultats satisfaisants, il est conseillé d’attendre que la grossesse atteigne 3 ou 4 mois avant l’utilisation du doppler fœtal.

Doppler fœtal à la maison : est-ce une bonne idée ?

Une grossesse est un évènement heureux très attendu dans un couple. Dans la logique d’être proche du bébé, certains parents achètent le doppler. Cela n’est pas forcément une bonne idée. Pour cause, il faut d’abord une formation pour bien manipuler l’appareil afin d’avoir le résultat souhaité. C’est prioritairement réservé aux professionnels de santé.

Aussi, l’utilisation du doppler à la maison peut affecter le moral des parents. Si la sonde n’arrive pas à capter le rythme cardiaque du bébé, les futurs parents vont paniquer et perdront leur joie. Ils penseront avoir perdu la grossesse.

L’idéal serait de ne pas en avoir chez soi et de juste toucher le ventre pour constater les mouvements du bébé. C’est la meilleure manière de vérifier si un bébé se porte bien dans le ventre.

5/5 - (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page