Beaucoup de personnes ayant des maladies chroniques souffrent malheureusement d’autres problèmes de santé. Avec pour symptômes courants, la fatigue et la douleur chronique. Mais qu’est ce que réellement une comorbidité? Sachant qu’actuellement, une étude démontre que 42% des malades chroniques, souffrent d’une autre maladie et 23% doivent même faire face à deux pathologies. Voyons tout ceci plus en détail.

La définition de la comorbidité:

La comorbidité est la présence d’une à plusieurs maladies en plus d’une maladie chronique déjà présente.

Le problème de la maladie chronique, c’est qu’elle constitue un terrain très fertile au développement d’une comorbidité. Souvent en causes:

  • Les complications pendant les soins d’une maladie chronique de base.
  • Le manque de respect des prescriptions médicales.
  • Des résidus de la maladie chronique.
  • Des effets secondaires aux traitements.
  • Les carences alimentaires.
  • Un manque de soutien de la part des proches.

Tous ces éléments vont venir se combiner entre eux, rendant le patient encore plus fragile dans sa vie quotidienne. La situation devient alors complexe et il est difficile de mettre en place, des soins de qualité. Cela exige un grand temps de réflexion et des décisions souvent à plusieurs. Imaginer l’évolution potentielle de l’état de santé du patient est alors moins facile, le pronostic moins prévisible.

Les facteurs aggravants:

Parce que cela ne suffit pas d’avoir plusieurs maladies, d’autres facteurs viennent encore plus noircir ce tableau. Ils vont alors accélérer le risque d’une comorbidité, où l’avancer, selon l’âge et la précarité du patient.

Nous pouvons constater qu’après 50 ans, la moitié des malades chroniques, vont souffrir d’une autre maladie. En dépassant 65 ans, nous passons à 80%, et 60% souffrant de deux maladies chroniques.

Le vieillissement augmente donc les risques et l’arrivée de troubles sur la santé. La précarité également, les personnes isolées, avec un faible niveau sociale, seraient plus vulnérables à la comorbidité. Ces personnes consultent moins, se soignent moins et ont parfois du mal avec la plupart des démarches administratives.

Ce sont ces deux facteurs qui favorisent le plus, cette augmentation des comorbidités et aggravent grandement la maladie chronique d’origine.

Comorbidité et accumulation:

La comorbidité se rajoutant, peut être encore plus handicapante que la première maladie devenue chronique, entrainant parfois le décès d’un patient. Les maladies vont se combiner de manière exponentielle, dégradant alors rapidement la santé du patient. Cela peut être rapidement handicapant et altère la qualité de vie, avec des dommages collatéraux sur la famille.

Du coup les consultations sont de plus en plus fréquentes, avec de nombreux examens, parfois des traitements très complexes, des soins bien compliqués. Les avis peuvent diverger sur les choses qu’il faut faire ou non, ainsi que sur le reste à charge financier, qui parfois est bien trop important.

A lire aussi:  Qu'est ce que le transhumanisme?

Le malade chronique va consulter son médecin en moyenne 4 fois par an. Selon le nombre de comorbidités s’y ajoutant il peut consulter jusqu’à 15 fois dans une année. Le coût de la prise en charge va donc rapidement exploser. Avoir plus de comorbidités demande plus d’interventions médicales, plus de médicaments, qu’ils faut ajuster régulièrement.

Du coup la démarche d’une personne avec une comorbidité va être bien plus complexe, et le système de santé actuel est parfois dépassé, traitant plutôt une seule maladie à la fois. traitement comorbidité

Exemples de comorbidités:

Voici une liste ( non exhaustive ) des différentes comorbidités, régulièrement constater en plus d’une maladie chronique.

Les pathologies dites cardio-vasculaires: 

  • Un antécédent d’accident vasculaire cérébral.
  • Une chirurgie cardiaque par le passé.
  • De l’hypertension artérielle.
  • Une insuffisance cardiaque.
  • Un antécédent de coronaropathie.

Les pathologies chroniques de la respiration:

  • Une insuffisance respiratoire,
  • Une broncho pneumopathie.
  • De l’asthme, modéré à sévère.
  • Une fibrose pulmonaire.
  • L’apnée du sommeil.
  • La mucoviscidose.

Les pathologies dites neurologiques: 

  • Une paralysie cérébrale,
  • Les maladies du motoneurone,
  • La sclérose en plaques,
  • Une tumeur,
  • Une maladie cérébelleuse progressive,
  • La maladie de Parkinson.

Mais il peut également y avoir une comorbidité comme: 

  • Le diabète de type 1 et 2,
  • L’obésité, avec un IMC ≥30,
  • Une insuffisance rénale,
  • Le cancer,
  • Les maladies hépatiques comme la cirrhose,
  • Des troubles psychiatriques ou la démence,
  • Le syndrome drépanocytaire..

Les différents mécanismes:

Biologiquement, nous constatons de nombreux dérèglements cardiovasculaires, métaboliques, inflammatoires, musculaires, osseux et cérébraux chez les patients ayant plusieurs comorbidités.

Psychologiquement, nous constatons des épisodes dépressifs, beaucoup d’anxiété. Mais aussi des problèmes cognitifs comme un manque d’attention, de mémoire ou d’analyse.

Socialement, les conséquence sont parfois dramatiques, avec une perte d’emploi, une séparation conjugale, le manque de compréhension familiale. Des soucis financiers avec des difficultés à couvrir les fraise de soins et de traitements médicaux, un cercle amical qui se réduit..

Nous constatons aussi que la pollution, les pesticides ainsi que les différents allergènes, vont venir d’autant plus affecter les personnes déjà bien fragilisées par leurs différentes maladies chroniques.

La comorbidité ne devrait pas être un simple comptage des différentes maladies apparaissant chez un patient. Il peut également y avoir des troubles, des complications, qui ne sont pas en lien avec la maladie initiale.

La fatigue et le stress chronique sont parfois considérés comme des symptômes et non plus comme des pathologies. Les comorbidités sont alors parfois difficile à évaluer.

Prenez soin de vous, pensez à avoir une bonne alimentation, de l’activité physique, pour limiter le risque d’apparition d’une comorbidité.

5/5 - (2 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page