Pour affronter l’existence parfois tumultueuse, pour prendre une décision grave et engageante dans la vie, l’homme a besoin de concentration. Il lui faut méditer dans la tranquillité pour jauger le poids des avantages et des inconscients de sa prochaine décision. Mais l’utilité de la méditation va au-delà d’une simple réflexion pour bien choisir. Elle donne d’énormes bienfaits. Beaucoup le savent et désirent commencer cette pratique, mais sans savoir réellement comment méditer. Voici les étapes pour apprendre à méditer et rester en bonne santé.

La préparation générale

La méditation se prépare. Cette préparation concerne plusieurs aspects à prendre absolument en compte pour bien débuter ses premières expériences. Il s’agit entre autre de :

  • L’habillement ;
  • Le cadre de la méditation ;
  • Le temps ou la durée de la méditation par jour.

Le choix du cadre

Il n’est pas bienséant de méditer partout et n’importe où. La méditation, étant un exercice d’intériorisation, demande un peu de silence. Comment se concentrer et méditer dans le bruit ? Il est alors important de trouver un environnement sans tumulte pour pouvoir entrer en soi-même et dialoguer avec le silence. Le cadre de la méditation doit également être inspirant et non répugnant.

La durée de la méditation pour débutant

Aussi faudrait-il prévoir un temps raisonnable pour la méditation. L’idéal est de dégager un minimum de 15 minutes par jour pour un début d’expérience. Cette durée peut évoluer au fur et à mesure que l’apprenant prend goût à la méditation et maitrise de plus en plus comment méditer.

Le choix du vêtement pour bien méditer

Il n’est pas évident d’entrer réellement et profondément en méditation lorsqu’on n’est pas à toute aise. C’est pourquoi celui qui apprend à méditer fera mieux d’éviter les habits collant ou serrant le corps. Ce genre de vêtement étouffe et, plutôt que de se concentrer, le méditant cherche indéfiniment une position plus à l’aise. Il est conseillé d’enfiler des tenues larges et souples.

Comment méditer ? La préparation personnelle

Après les préparations d‘ordre général, il est nécessaire de s’apprêter soi-même pour l’entrer en méditation. Il sera principalement question du choix de la position ou de la posture à prendre pour permettre à l’esprit de s’élever facilement vers la contemplation des idées. Généralement, la position du lotus est la plus populaire. Mais un débutant n’est pas obligé d’observer cette même position. Ce qui importe lorsqu’on apprend comment méditer, c’est de se sentir à l’aise, trouver une position dans laquelle on serait détendu pour pouvoir faire l’équilibre et l’harmonie entre le corps et l’esprit. Ainsi, il est recommandé aux débutants de :

  • S’asseoir par terre (ou sur un tapis) ;
  • Redresser le dos pour éviter de contracter à longue la scoliose ou des douleurs lombalgiques ;
  • Détendre le cou et les épaules.

Il est également possible de s’allonger à même le sol. L’objectif d’avoir une bonne posture est de favoriser une respiration normale et profonde.

A lire aussi:  Quelles solutions mettre en place pour améliorer la Qualité de Vie au Travail  (QVT)?

Comment méditer ? Comment respirer pour bien méditer ?

méditation

La respiration est l’âme de la médiation.  Pour réussir sa méditation sans laisser son esprit se promener inutilement, la respiration doit être consciente et profonde. En faisant l’effort d’inspirer profondément et lentement l’air et en l’expirant tout doucement, l’esprit humain commence alors à devenir stable et concentré. Tandis que le diaphragme se gonfle, le ventre se détend. Il est utile de retenir l’air inspiré pendant quelques secondes avant l’expiration.

Comment éduquer son esprit pour une bonne méditation ?

Il est une réalité à laquelle ceux qui apprennent comment méditer n’échappent pas : celle du vagabondage de l’esprit. Toute personne au début de son expérience de méditation éprouve de la difficulté à stabiliser son esprit. L’esprit humain est de nature à papillonner sans cesse. Il va d’une pensée à une autre. Mais cela peut bien être contrôlé au cours des premiers jours d’entrainement. Pour ce faire, le méditant est appelé à considérer son esprit tel une rivière de pensées, à accepter surtout les mauvaises pensées qui se présentent à son esprit sans juger et sans se morfondre. Peu à peu, il essaiera de retenir son esprit sur les bonnes pensées. Celui-ci échappera toujours par moment. Mais il est important de le faire revenir chaque fois.

On recommande aux débutants de méditer sur un thème ou sur un fait. Toute la pensée doit tourner autour du fait ou du sujet médité. Celui qui apprend comment méditer peut laisser se dérouler une scène autour du sujet, et en tirer des leçons. Cet exercice finit par éduquer l’esprit. C’est d’ailleurs l’un des bienfaits de la méditation : devenir plus calme, recueilli et pondéré.

Comment finir la méditation ?

Lorsque la durée impartie à cet exercice tire vers sa fin, le méditant doit normalement ressentir une relaxation et un bien-être qu’il ne pourra lui-même décrire. Par exemple, la méditation peut faire disparaitre l’anxiété. Ainsi, il est commode de terminer la séance de méditation dans un esprit de reconnaissance pour ce moment de bonheur vécu. Il ne s’agit pas de formuler une prière de remerciement, mais il s’agit de vivre pleinement un état émotionnel et joie.

Prévoir un diaire de méditation

C’est une bonne habitude (et pas un impératif) de tenir un diaire de méditation, une sorte de journal dans lequel le débutant recueille ses ressentis, les choses perçues ou vécues lors de chaque séance. Ce journal permet de revoir l’évolution et le perfectionnement de celui qui apprend comment méditer. Mais ce journal permet également d’enregistrer les nouvelles idées reçues pendant la méditation. Puisqu’en méditant, il est fréquent d’avoir de nouvelles idées lumineuses. La transcription de ces expériences peut aider celui qui apprend comment méditer ultérieurement.

5/5 - (2 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page