La méditation consiste à concentrer votre attention. En vous concentrant sur une pensée, une sensation, une émotion ou votre respiration, vous vous concentrez et calmez votre esprit. Cela peut vous aider à accomplir certaines tâches ou simplement à faire face à votre quotidien. De nombreux pratiquants ne jurent que par les effets de la méditation régulière et en tirent force et inspiration.

Qu’est-ce que la méditation ?

Il existe deux types de méditation (externes) différents : Dans la méditation passive, vous vous asseyez ou vous allongez sans bouger. En méditation active, en revanche, vous effectuez des exercices physiques. Cela peut être aussi simple que la marche, mais comprend également le yoga et certains styles d’arts martiaux. Cela inclut aussi la prière ou la prononciation d’affirmations (croyances) et de mantras.

Le noyau essentiel de toute forme de méditation est le regroupement de l’attention. Vous pouvez vous concentrer sur différents objets : votre respiration, des sensations physiques, des émotions, des odeurs, des sons ou une image dans votre esprit.

Le but de la méditation est de se concentrer et donc de calmer votre esprit. Si vous méditez régulièrement sur une période, vous sentirez des progrès au niveau de votre corps.  La méditation permet de l’équilibrer et de l’harmoniser avec votre esprit. La santé et le système immunitaire sont renforcés, vous vous sentez moins stressé et vous êtes plus équilibré. Autre effet positif : la capacité de concentration et la créativité augmentent. En pratiquant la méditation, vous luttez également contre l’anxiété.

L’effet de la méditation sur le corps et l’esprit

Votre cerveau change au fur et à mesure que vous vieillissez. La méditation affecte votre conscience – et aussi votre cerveau. Quels effets cela peut-il avoir ? En pratiquant la méditation :

  • Vous réduisez l’anxiété
  • Vous vous détendez
  • Vous vous découvrez
  • Vous évitez les ruminations
  • Vous devenez plus détendu
  • Vous entraînez votre concentration
  • Vous arrivez dans le présent

Conseils pour apprendre à méditer

méditation

Êtes-vous déterminé à faire quelque chose de bien pour votre corps et votre esprit ? Génial ! Nous avons quelques conseils pour vous aider à démarrer.

Créer un espace de méditation

Les humains sont des créatures d’habitudes. Vous pouvez en profiter : aménagez un lieu de méditation. Le bon endroit est un endroit calme avec peu de distractions que vous appréciez. Non pas que vous vous fâchiez contre l’horrible image sur le mur pendant que vous méditez.

Installez-vous confortablement

Des pantalons amples au lieu d’une taille serrée, des chemises aérées au lieu d’un col amidonné – ne laissez pas vos vêtements vous restreindre. Ce qui n’a été perceptible que comme un minuscule facteur perturbateur tout au long de la journée peut prendre des dimensions complètement différentes lors de la méditation.

Trouvez votre posture de méditation

La posture classique lors de la méditation est la position du lotus, une sorte de position jambes croisées. Vous pouvez également vous asseoir sur une chaise ou utiliser un coussin de méditation. Vous pouvez même méditer, allonger, si vous ne vous endormez pas tout de suite.

A lire aussi:  7 façons dont la numérisation façonnera l'avenir des soins de santé

Les distractions sont taboues

Évitez les perturbations qui interrompent votre méditation. Éteignez votre téléphone ou, si vous utilisez une application, désactivez les appels et les notifications. Faites savoir à votre famille, vos amis ou vos colocataires que vous ne voulez pas être dérangé.

Commencez par de courtes séances de méditation

Des heures de méditation ne sont généralement pas possibles pour vous en tant que débutant. Et s’ils le sont, ils sont plutôt mal à l’aise. Mais ils ne sont même pas nécessaires. Limitez-vous à cinq à dix minutes au début.

Méditez régulièrement

La régularité est un facteur important dans la méditation. Vous n’avez pas besoin de passer par de longues séances pour ressentir un effet. Cependant, si vous méditez tous les jours ou tous les deux jours, vous constaterez rapidement que vous pouvez vous détendre plus facilement et plus profondément. La continuité est le maître mot et la qualité plutôt que la quantité.

Mettez vos pensées de côté

Le but de la méditation est de calmer vos pensées. Cela semble merveilleusement relaxant, mais c’est tout sauf facile, surtout au début. Mais ne vous inquiétez pas : c’est tout à fait normal ! Si des pensées surgissent dans votre tête, mettez-les de côté et reprenez votre pratique.

Ne la laissez pas vous rendre fou

Ceux qui méditent ne font rien – du moins en surface. Pour la plupart des gens, ne rien faire est extrêmement inhabituel et souvent même associé à une mauvaise conscience. Ne soyez donc pas surpris si votre corps et votre esprit résistent initialement à votre plan de rester assis et de ne rien faire – et idéalement de ne rien penser non plus.

Après la méditation : ne soyez pas pressé

Après vous être assis les yeux fermés pendant un moment et vous être concentré sur votre être intérieur, vous devriez prendre votre temps pour retourner à la vie quotidienne.

Ne vous attendez pas à trop

Les attentes excessives sont l’ennemi de la détente. Même si les premiers exercices paraissent simples : lâcher prise sur ses pensées n’est pas facile. Nous sommes beaucoup trop ancrés dans une société où rester immobile n’est pas une bonne chose.

Faire une pause est difficile pour la plupart d’entre nous. Néanmoins, chaque pratique de pleine conscience vous aidera. Avec le temps, vous deviendrez plus calme et il vous sera plus aisé de vous déconnecter. Et à un moment donné, même au milieu de l’agitation, vous ne pouvez pas sortir de votre calme. Mais la pratique et la régularité sont essentielles.

 

 

 

5/5 - (2 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page