Chaque année, le marathon de New York attire des milliers de participants et de spectateurs venus du monde entier. L’édition 2015 n’a pas dérogé à la règle avec près de 50 000 coureurs qui ont pris le départ sur le pont Verrazano-Narrows, pour s’élancer dans les rues de la Big Apple. Au fil des kilomètres parcourus dans les différents quartiers de la ville, les athlètes de tous niveaux ont pu profiter d’une ambiance unique, portés par l’énergie des New-Yorkais venus les encourager en masse.

Les résultats et classements marquants de cette édition 2015

Cette édition 2015 a été marquée par plusieurs résultats et performances impressionnants, tant chez les hommes que chez les femmes. Retour sur ces moments forts du marathon de New York 2015.

Le duel épique entre les champions Wilson Kipsang et Stanley Biwott

Du côté des hommes, c’est Stanley Biwott qui s’est finalement imposé au terme d’un duel âprement disputé avec son compatriote kényan Wilson Kipsang, vainqueur de l’édition précédente. Les deux champions sont restés ensemble jusqu’au 40e kilomètre, avant que Biwott ne prenne un léger avantage pour finalement franchir la ligne d’arrivée en 2 heures, 10 minutes et 34 secondes. Kipsang a terminé second avec un temps de 2 heures, 10 minutes et 59 secondes.

La surprenante victoire de Mary Keitany

Chez les femmes, c’est la Kényane Mary Keitany qui a créé la surprise en remportant le marathon pour la seconde année consécutive. Dans une course très disputée, elle s’est imposée devant sa compatriote Aselefech Mergia et l’Ethiopienne Tigist Tufa avec un chrono de 2 heures, 24 minutes et 25 secondes. Une performance d’autant plus remarquable qu’elle a accouché de son deuxième enfant seulement un an auparavant.

Des performances notables chez les handisports

Le marathon de New York est également l’occasion de mettre à l’honneur les athlètes handisports. En 2015, plusieurs concurrents ont réalisé des performances dignes d’éloges. C’est le cas du Suisse Marcel Hug, vainqueur dans la catégorie fauteuil roulant avec un temps de 1 heure, 29 minutes et 53 secondes, ou encore de l’Américain Kurt Fearnley, qui a remporté la course chez les hommes avec un chrono de 1 heure, 30 minutes et 55 secondes.

L’ambiance festive et électrique du Marathon de New York

Au-delà des résultats sportifs, le marathon de New York est avant tout une fête populaire qui rassemble des millions de spectateurs venus des quatre coins du monde pour encourager les coureurs et profiter de l’ambiance unique qui règne dans la ville durant cette journée. L’édition 2015 a une fois de plus offert un spectacle inoubliable aux participants et au public.

Les animations musicales tout au long du parcours

Pour accompagner les coureurs dans leur effort, pas moins de 130 groupes de musique étaient présents le long du parcours, apportant une touche festive à chaque kilomètre. Entre fanfares, groupes de rock, chorales gospel ou encore DJs, tous les styles étaient représentés pour motiver les athlètes et divertir les spectateurs.

Le soutien indéfectible des New-Yorkais

Les habitants de New York sont également très impliqués dans le succès de cet événement sportif et festif. Nombreux sont ceux qui viennent encourager les coureurs sur le bord de la route, brandissant des pancartes, distribuant des bouteilles d’eau, ou simplement en applaudissant chaleureusement les participants. Cette solidarité entre New-Yorkais et coureurs est l’un des ingrédients clés de la réussite du marathon de New York.

Le Marathon de New York 2015 : un tremplin pour les éditions suivantes

Avec ses performances sportives impressionnantes, son ambiance électrique et sa ferveur populaire, le marathon de New York 2015 a confirmé une fois de plus le statut de cette course mythique parmi les marathons internationaux. Cette édition inoubliable a ainsi donné le ton pour les années suivantes, et continue de faire rêver les coureurs du monde entier qui se préparent dès maintenant à relever ce défi hors du commun.

Votez pour ce post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut