La dégénérescence maculaire liée à l’âge touche environ 25 millions de personnes, avec 1 million rien qu’en France. C’est une maladie de la rétine qui est comme son nom l’indique, liée au vieillissement. Elle serait la 1ère cause d’handicap visuel dans nos pays occidentaux. Malheureusement il n’existe aucun moyen pour la prévenir mais elle peut être ralenti avec une alimentation pauvre en graisses saturées et riche en antioxydants. Voyons la DMLA plus en détails dans la suite de notre article.

La DMLA qu’est ce que c’est?

La DMLA, cette dégénérescence maculaire liée à l’âge est une maladie des yeux, à cause d’une détérioration de la macula. Cette petite zone est au cœur de la rétine et elle permet de voir très précisément tous les détails et toutes les couleurs.

La DMLA est donc dû au vieillissement, dès l’âge de 50 ans, entrainant une perte progressive ou parfois très rapide de notre vision centrale. Elle ne conduit que très rarement à la cécité, et souvent la vision latérale reste maintenue.  Nous avons vu juste au dessus, que plus d’1 millions de personnes en souffrent en France, la moitié à plus de 80 ans. C’est la principale cause de la perte de la vision chez les personnes âgées.

Quels sont les deux types de DMLA:

Il existe deux sortes de DMLA:

  • La DMLA sèche, qui à elle seule représente 80% des cas. Elle provoque un rétrécissement de la rétine avec une accumulation de protéines de couleurs à l’intérieur. Les 1ers signes passent très souvent inaperçus, surtout si le 2ème œil est en bon état. Mais la dégénérescence maculaire se contente rarement d’un seul œil, les deux yeux finissent toujours par avoir avoir les mêmes symptômes.
  • La DMLA humide, avec des vaisseaux sanguins qui vont se développer derrière et autour de la macula. Du coup, les protéines vont s’échapper des vaisseaux et vont s’accumuler sur cette macula. Elles vont finir par disparaitre mais en laissant une jolie cicatrice. En 1er lieu, le patient verra des lignes qui ondulent dans son champ de vision. Cela s’explique par un écoulement de liquide qui s’échappent donc de ces vaisseaux sanguins, soulevant ainsi la macula et la déformant.

Les autres facteurs de risque:

L’âge n’est pas le seul facteur à prendre en compte pour la DMLA, il peut y avoir une multitudes de facteurs de risque.

La génétique: Le risque d’avoir soi-même la DMLA est beaucoup plus important si un membre de notre fratrie ou un parent en est atteint. Les gènes ont été mis en évidence dans l’apparition de la maladie.

Le tabagisme est aussi très fortement associé à la dégénérescence maculaire, le risque augmente de 3 à 6 pour les personnes fumeuses. L’obésité est aussi au cœur du problème, doublant le risque de développer la maladie.

L’exposition trop excessive à la lumière est aussi en discussion, la lumière bleue par exemple est toxique pour nos cellules de la rétine et favoriserait la DMLA. Il est important d’utiliser des lunettes qui filtre cette lumière bleue, même s’il n’est pas encore prouvé qu’elles protègent réellement contre cette maladie.

A lire aussi:  Douleurs en haut du dos: Les solutions

Le traitement de la DMLA:

Malheureusement, seule la forme humide de la DMLA peut être traitée, avec des inhibiteurs de VEGF. Le VEGF est ce qui permet la formation de néo vaisseaux, le fait de le bloquer avec des injections répétées d’inhibiteurs directement dans les yeux ( il faut en moyenne 6 à 7 injections par an), stop progressivement l’évolution de la DMLA.

Il existe au jour d’aujourd’hui 3 inhibiteurs pour le VEGF. Mais malgré plusieurs années avec un traitement inhibiteur, la DMLA peut passer de la forme humide à la forme atrophique. Et il n’existe toujours aucun traitement pour soigner cette forme là.

Des compléments en antioxydants et en minéraux peuvent quand même ralentir la progression. Il peut vous être prescrit des verres optiques grossissants ainsi qu’une rééducation de l’œil, qui permettra de mobiliser la zone touchée et ainsi améliorer votre vision. dégénérescence maculaire liée à l'âge

Les signaux à prendre en compte:

Nous savons que la DMLA évolue parfois sur plusieurs mois avant que le patient ne s’en rende compte. Alors si un ou plusieurs des signes que nous allons citer apparaissent, il faudra consulter très rapidement un ophtalmologue:

  • La baisse rapide de votre vision, que ce soit en contraste ou l’acuité.
  • La perception de tâches dans le centre de la vue.
  • Un assombrissement de la vue avec une perte de luminosité.
  • Des lettres manquantes lors de la lecture d’un texte.
  • La vision flou ou la sensation de brouillard dans l’œil.
  • Les difficultés pour distinguer des détails.
  • Des couleurs qui deviennent de plus en plus ternes.
  • La vision déformée, gonflée, surtout en regardant des lignes censées être droites.

Il n’est pas rare que la DMLA entraine des chutes à répétition, et un patient sur 3 souffrirait de dépression.

Comment ralentir la DMLA?

Pour prévenir la maladie, ainsi que son évolution et ses complications, il faut une très bonne hygiène de vie, avec une alimentation équilibrée et variée. L’alimentation à un rôle très important, il faudrait:

  • Des apports en acides gras polyinsaturés, comme les oméga 3. Privilégiez les poissons gras, saumon, thon, maquereau.
  • Un bon apport en fruits et en légumes, surtout riches en zéaxanthine et lutéine, comme les épinards et le chou frisé.
  • Mais aussi des apports d’antioxydants, avec de la vitamine C et E.
  • Des minéraux comme le zinc et le sélénium qui réduisent le risque d’une évolution de la DMLA.

En règle générale, avoir une bonne hygiène de vie, sans tabac, avec une bonne alimentation, une activité physique régulière et un maintient d’un poids corporel normal permet de prévenir la survenue, mais aussi l’aggravation de la DMLA. 

Pour faire un diagnostic de DMLA vous pouvez trouver des tests en ligne, qui vous sont proposés par l’association de la DMLA. Mais la méthode la plus sûre et sérieuse, sera de prendre rendez-vous dans un centre d’ophtalmologie proche de chez vous, pour faire des examens en présence d’un professionnel. Il est important de ne pas attendre et de consulter rapidement, la maladie évoluant parfois très rapidement. Une prise en charge précoce est recommandée.

Votez pour ce post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page