Avez-vous déjà entendu parler du remboursement des prothèses capillaires ? Saviez-vous qu’il existe des dispositifs permettant de couvrir une partie des frais liés à l’achat de ces produits ? Dans cet article, nous allons vous expliquer le fonctionnement du remboursement des prothèses capillaires, une information importante pour ceux qui souhaitent bénéficier de ce type d’aide financière.

Processus de remboursement des prothèses capillaires

découvrez le fonctionnement du remboursement des prothèses capillaires : conditions, démarches et remboursement.

Si vous envisagez l’achat d’une prothèse capillaire en raison de problèmes de perte de cheveux médicalement reconnus, il est possible que votre assurance santé couvre une partie ou la totalité du coût. Le processus de remboursement peut varier en fonction de votre assurance, mais voici les étapes générales à suivre.

Pour commencer, il est essentiel de vérifier si votre contrat d’assurance inclut une couverture pour les prothèses capillaires. Certains contrats spécifient des conditions de remboursement uniquement pour des cas médicaux tels que la chimiothérapie ou l’alopécie. Contactez votre assureur pour obtenir des informations précises sur les conditions de couverture.

Une fois que vous avez confirmé votre éligibilité au remboursement, votre médecin traitant doit rédiger une prescription médicale justifiant la nécessité d’une prothèse capillaire pour des raisons médicales. Cette prescription est indispensable pour la suite du processus.

Après l’obtention de la prescription, l’achat de la prothèse peut être réalisé auprès d’un fournisseur agréé. Conservez toutes les factures et preuves d’achat, car elles seront nécessaires pour la demande de remboursement auprès de votre assurance.

Le dernier élément à fournir est un formulaire de demande de remboursement que vous devrez remplir et envoyer à votre assurance, accompagné de la prescription médicale et des justificatifs d’achat.

Il est aussi utile de contacter directement des associations ou des groupes de soutien liés à votre condition médicale, car ils peuvent offrir des conseils supplémentaires ou même des aides financières pour les personnes ayant des besoins spécifiques en matière de prothèses capillaires.

Conditions pour bénéficier du remboursement

Le remboursement des prothèses capillaires est souvent une préoccupation majeure pour ceux qui en ont besoin suite à des traitements médicaux tels que la chimiothérapie ou pour des conditions liées à une perte de cheveux significative. Heureusement, certaines démarches permettent de bénéficier d’une prise en charge partielle ou complète selon les conditions fixées par la sécurité sociale et les mutuelles de santé.

Pour prétendre au remboursement d’une prothèse capillaire, il est nécessaire de remplir plusieurs conditions :

  • La prothèse doit être prescrite par un médecin suite à un diagnostic médical.
  • La demande de remboursement doit être accompagnée d’une ordonnance médicale.
  • Il est important de choisir une prothèse capillaire référencée par la sécurité sociale, qui est soumise à un tarif réglementé.

Une fois ces conditions remplies, le processus de remboursement peut être initié, impliquant généralement la soumission des documents nécessaires à votre caisse de sécurité sociale. Les taux de remboursement peuvent varier, mais la sécurité sociale propose un remboursement de base qu’une mutuelle santé peut compléter selon le niveau de garantie souscrit.

Il est recommandé de se renseigner directement auprès de sa caisse de sécurité sociale et de sa mutuelle pour connaître les détails spécifiques du remboursement des prothèses capillaires dans son cas personnel, car les modalités peuvent varier sensiblement en fonction des régions et des types de contrats de mutuelle.

Démarches à suivre pour obtenir le remboursement

Si vous envisagez l’achat d’une prothèse capillaire en raison d’une perte de cheveux liée à un traitement médical ou à une condition de santé, il est essentiel de comprendre le processus de remboursement. La plupart des assurances y compris la sécurité sociale peuvent couvrir une part du coût, sous certaines conditions.

Le remboursement se fait généralement sur présentation d’une prescription médicale. Cette ordonnance doit être délivrée par un médecin qui atteste de la nécessité pour le patient de porter une prothèse pour des raisons médicales. Il est conseillé de vérifier auprès de votre assurance les détails de la prise en charge avant l’achat.

Afin de procéder au remboursement, vous devrez soumettre les documents suivants à votre assurance ou à la Sécurité sociale :

  • Une copie de la prescription médicale.
  • La facture d’achat de la prothèse capillaire.
  • Un formulaire de demande de remboursement, si nécessaire.

Le montant du remboursement peut varier selon le type de prothèse et le montant fixé par l’accord avec l’assurance. Certaines prothèses capillaires haut de gamme ou sur mesure pourraient ne pas être totalement couvertes. Il est donc important de choisir une prothèse adéquate, potentiellement avec l’avis médical, afin de maximiser le montant remboursé.

En cas de refus de remboursement ou de prise en charge partielle, il est possible de contester la décision auprès de votre organisme de couverture santé. Il est recommandé de garder toutes les communications et d’avoir un suivi détaillé des démarches entreprises pour appuyer votre demande.

Documents nécessaires pour le remboursement

Comprendre le processus de remboursement des prothèses capillaires est crucial pour ceux qui en ont besoin à la suite d’une perte de cheveux due à certaines conditions médicales ou traitements. Chaque assurance a ses propres critères de remboursement, mais certaines étapes générales et documents sont souvent nécessaires.

Pour initier une demande de remboursement, il est essentiel de fournir un prescription médicale de la part d’un médecin. Cette prescription doit mentionner la nécessité d’une prothèse capillaire en raison de la condition médicale du patient. Un devis détaillé fourni par le fournisseur de la prothèse capillaire est également requis.

Voici une liste des documents nécessaires pour le remboursement:

  • Prescription médicale indiquant la nécessité d’une prothèse capillaire.
  • Devis détaillé de la prothèse capillaire.
  • Facture d’achat de la prothèse.
  • Preuve de paiement.

Une fois tous les documents soumis, l’assurance procédera à l’évaluation de la demande. Il est important de vérifier si votre assurance couvre ce type de dispositifs, et dans quelle mesure, car cela peut varier considérablement.

Cela vaut également la peine de vérifier s’il existe des programmes ou des associations locaux qui pourraient offrir une assistance financière supplémentaire pour l’achat de prothèses capillaires. Ces programmes peuvent alléger une grande partie du coût, rendant le processus moins onéreux pour l’individu concerné.

Critères d’éligibilité au remboursement

Les prothèses capillaires sont une solution pour ceux qui souffrent de perte de cheveux due à des conditions médicales telles que l’alopécie ou des traitements comme la chimiothérapie. Le remboursement des prothèses capillaires peut varier en fonction des critères établis par les assurances santé et la législation en vigueur.

Le premier critère d’éligibilité au remboursement est la présentation d’une prescription médicale. Cette prescription doit indiquer que la prothèse capillaire est nécessaire pour des raisons médicales et non cosmétiques. Ensuite, la prothèse doit être achetée auprès d’un fournisseur agréé pour que le remboursement soit considéré.

Il est également important de noter que le montant du remboursement peut dépendre de la couverture individuelle de votre assurance maladie. Certains plans peuvent couvrir une partie du coût tandis que d’autres peuvent offrir un remboursement intégral.

  • Vérifiez la liste des fournisseurs agréés par votre assurance.
  • Consultez votre médecin pour obtenir une prescription médicale justifiant la nécessité de la prothèse.
  • Renseignez-vous auprès de votre assurance sur les modalités spécifiques de remboursement.

Montant du remboursement selon le type de prothèse

Le remboursement des prothèses capillaires est une question importante pour ceux qui subissent une perte de cheveux en raison de traitements médicaux ou de conditions particulières. Les assurances de santé et la sécurité sociale offrent des conditions spécifiques pour une prise en charge, mais tous les produits ne sont pas remboursés de la même manière.

Critères d’éligibilité au remboursement

Le niveau de remboursement dépend de plusieurs facteurs. La prescription médicale est essentielle : elle doit être réalisée par un spécialiste de santé qui atteste de la nécessité d’une prothèse en raison de la condition clinique du demandeur. En outre, seules les prothèses capillaires achetées auprès de fournisseurs agréés par l’assurance maladie seront couvertes.

Montant du remboursement selon le type de prothèse

  • Prothèses standards : Ce type de couverture nécessite généralement l’approbation d’un formulaire spécifique et la contribution financière peut varier. La sécurité sociale propose un remboursement de base qui pourrait être complété par l’assurance maladie complémentaire en fonction du contrat souscrit.
  • Prothèses personnalisées : Le remboursement est généralement plus élevé pour ces prothèses, car elles sont faites sur mesure pour le patient. Cependant, cela peut aussi impliquer un coût initial plus élevé, partiellement couvert selon les termes de l’assurance.

Il est conseillé de vérifier les détails de votre police d’assurance ou de contacter directement votre caisse de sécurité sociale pour comprendre exactement quelle couverture vous est proposée et quelle partie des frais vous devrez potentiellement assumer.

Prise en charge par l’Assurance Maladie

La prise en charge des prothèses capillaires par l’Assurance Maladie est soumise à certains critères d’éligibilité. Il est essentiel de comprendre ces critères pour savoir si vous pouvez bénéficier du remboursement.

Les prothèses capillaires sont remboursées par l’Assurance Maladie lorsqu’elles sont prescrites par un médecin et achetées auprès de fournisseurs agréés. Le montant du remboursement dépend de la classification de la prothèse.

Les critères suivants doivent être remplis pour bénéficier du remboursement :

  • Prescription médicale délivrée par un médecin.
  • Achat auprès d’un fournisseur agréé par l’Assurance Maladie.
  • La prothèse doit correspondre aux normes exigées par l’Assurance Maladie.

Le montant du remboursement peut varier selon la qualité et le type de prothèse capillaire. Il est souvent fixé à un forfait, dont le montant est révisé périodiquement.

Il est recommandé aux patients de se renseigner directement auprès de leur caisse d’Assurance Maladie pour obtenir les informations précises et actuelles concernant les montants de remboursement et les modalités de prise en charge.

La demande de remboursement doit être accompagnée des pièces justificatives, telles que la prescription médicale et la facture d’achat de la prothèse. Une fois le dossier complet, le remboursement est généralement effectué sous quelques semaines.

La compréhension de ces critères et la préparation adéquate des documents nécessaires peuvent aider à faciliter le processus de remboursement pour les individus ayant besoin de prothèses capillaires.

Délai de remboursement

La prise en charge des prothèses capillaires par l’Assurance Maladie est soumise à des critères d’éligibilité spécifiques. Pour bénéficier du remboursement, le patient doit avoir une prescription médicale provenant d’un médecin. Cette prescription doit attester de la nécessité d’une prothèse suite à une maladie ou un traitement médical entraînant une chute de cheveux, comme dans le cas de la chimiothérapie.

Les prothèses capillaires homologuées et incluses dans la liste des produits et prestations remboursables peuvent être prises en charge. Le remboursement maximal accordé est limité à un certain montant, établi par l’Assurance Maladie, et dépend du type de prothèse choisie.

Délai de remboursement : Une fois la demande de remboursement soumise avec tous les justificatifs nécessaires, comme la prescription médicale et la facture de l’achat de la prothèse, le remboursement est généralement effectué dans un délai pouvant varier. La rapidité du traitement des demandes de remboursement peut être influencée par le respect des procédures et la fourniture complète des documents requis.

Il est important pour les patients de conserver toutes les pièces justificatives et de s’assurer que le fournisseur de la prothèse capillaire est agréé par l’Assurance Maladie pour éviter des retards ou des rejets de remboursement.

Options de remboursement complémentaires

La prise en charge financière des prothèses capillaires est une préoccupation majeure pour ceux qui en ont besoin suite à une perte de cheveux médicale. Différentes options de remboursement sont disponibles en fonction de votre assurance et de la législation en vigueur dans votre pays.

La sécurité sociale propose généralement un forfait de remboursement de base pour les prothèses capillaires prescrites médicalement. Ce montant peut varier, il est donc essentiel de vérifier les détails auprès de votre caisse d’assurance. En complément, de nombreuses mutuelles offrent une prise en charge supplémentaire qui peut couvrir la différence entre le coût total de la prothèse et le forfait de base.

Il est recommandé de consulter les termes de votre contrat de mutuelle pour comprendre le montant précis de la couverture. Certaines mutuelles exigent une prescription médicale ou un devis détaillé de la part du fournisseur de la prothèse pour approuver le remboursement. D’autres peuvent également offrir un remboursement pour des accessoires spécifiques liés à la prothèse, tels que les produits de fixation.

En plus des options de remboursement, il est souvent possible d’accéder à des prothèses capillaires via des associations ou des organisations spécialisées, qui peuvent offrir des solutions à des prix réduits ou proposer des aides supplémentaires pour les personnes en difficulté financière.

Pour une prise en charge optimale, il est conseillé de se renseigner directement auprès des fournisseurs de prothèses capillaires et des consultants qualifiés, qui peuvent vous orienter vers les meilleures options selon vos besoins spécifiques et votre situation financière.

Il est également utile de garder toutes les factures et documents relatifs à l’achat et à la prescription de la prothèse, car ils seront nécessaires pour toute demande de remboursement auprès de votre assurance ou mutuelle.

Mutuelles et complémentaires santé

La prise en charge financière des prothèses capillaires peut représenter un soutien important pour les individus confrontés à la perte de cheveux due à des traitements médicaux ou à des conditions telles que l’alopécie. Les options de remboursement varient significativement selon les sources de couverture santé.

De nombreuses mutuelles et complémentaires santé offrent un remboursement partiel ou total des coûts des prothèses capillaires. Il est essentiel de consulter son contrat de mutuelle pour connaître le détail des garanties proposées en matière de prothèses capillaires. Les niveaux de prise en charge peuvent varier en fonction du type de contrat souscrit :

  • Certaines mutuelles proposent un remboursement forfaitaire, qui peut aller de quelques centaines à plusieurs milliers d’euros.
  • D’autres calculent le remboursement en pourcentage du coût total de la prothèse, souvent dans la limite d’un plafond annuel.

Il est également possible que la mutuelle exige une prescription médicale ou un justificatif de la nécessité de la prothèse capillaire pour procéder au remboursement. En outre, il peut être judicieux de vérifier si la mutuelle impose le choix parmi un réseau de fournisseurs agréés pour bénéficier de conditions de remboursement optimales.

Pour obtenir le remboursement, le processus implique généralement la soumission d’une facture d’achat de la prothèse capillaire accompagnée d’une prescription médicale. Il est recommandé de contacter directement sa mutuelle pour obtenir des informations détaillées sur les procédures à suivre et les documents nécessaires.

Enfin, pour ceux qui ne disposent pas d’une couverture complémentaire, il peut être intéressant de se renseigner sur les associations et les fonds de soutien qui peuvent offrir des aides financières ou des subventions pour l’acquisition de prothèses capillaires.

Remboursement par les assurances privées

L’achat d’une prothèse capillaire peut souvent représenter un coût important pour les personnes éprouvant des problèmes de chute des cheveux, notamment en raison de conditions médicales. Heureusement, il existe plusieurs options de remboursement qui peuvent alléger cette dépense.

Le remboursement par la Sécurité sociale reste une aide fondamental pour couvrir une partie des frais des prothèses capillaires. En fonction de la nature de la prothèse et des conditions de santé de l’individu, un pourcentage du coût est remboursé. Il est conseillé de se renseigner directement auprès de son assurance maladie pour connaître les modalités précises et les montants de remboursement accordés.

Options de remboursement complémentaires

En complément, les assurances privées offrent des solutions variées de prise en charge. La couverture dépend fortement du contrat souscrit. Certains contrats proposent un remboursement qui peut couvrir la totalité du reste à charge après le remboursement de la Sécurité sociale. Il est recommandé de consulder les termes de son contrat ou de contacter directement son assureur pour plus de détails.

Certaines personnes optent également pour des mutuelles spéciales pouvant offrir un soutien supplémentaire pour les appareillages médicaux comme les prothèses capillaires. Ces mutuelles peuvent être particulièrement utiles lorsque les frais dépassent les remboursements standards de la Sécurité sociale et des assurances classiques.

Renseigner et comparer les différentes offres sur le marché est crucial pour choisir la solution de remboursement la plus adaptée à ses besoins et à sa situation financière. Il est aussi possible de consulter des associations de patients, qui peuvent offrir des conseils plus personnalisés et orienter vers des solutions spécifiques.

Pour les personnes en quête d’informations additionnelles, des visites auprès de spécialistes ou des consultations avec des institutions spécialisées en santé capillaire peuvent apporter des éclaircissements et aider à naviguer dans le réseau de couverture santé concernant les prothèses capillaires.

Aides financières pour les prothèses capillaires

La prise en charge des prothèses capillaires peut varier en fonction de plusieurs facteurs, notamment le type de perte de cheveux et les politiques des assurances santé. En France, la Sécurité sociale offre un remboursement forfaitaire sous conditions pour les patients souffrant d’alopécie dans le cadre de traitements médicaux, notamment la chimiothérapie.

Les mutuelles de santé peuvent proposer des niveaux de remboursement complémentaires selon les contrats. Il est conseillé de vérifier les détails de votre contrat de mutuelle pour connaître l’étendue exacte de la couverture. Certaines mutuelles peuvent couvrir la différence laissée par le remboursement de la Sécurité sociale, voire proposer une prise en charge totale du coût.

Il existe également des aides financières proposées par des associations et des fondations dédiées au soutien des personnes confrontées à des pertes de cheveux dues à des traitements médicaux. Ces aides peuvent prendre la forme de subventions ou de réductions sur l’achat de prothèses capillaires.

Pour bénéficier de ces aides, il est souvent nécessaire de présenter:

  • Une prescription médicale indiquant la nécessité d’une prothèse capillaire
  • Un devis de prothèse capillaire émis par un professionnel agréé

Il est important de se renseigner sur les possibilités de remboursement auprès de votre caisse d’assurance maladie et de votre mutuelle pour une optimisation des aides financières disponibles pour votre situation. Consultez également des professionnels spécialisés en prothèses capillaires pour mieux comprendre vos options.

Informations pratiques sur le remboursement des prothèses capillaires

Les prothèses capillaires, souvent nécessaires pour les personnes confrontées à des pertes de cheveux dues à des traitements médicaux ou à des conditions dermatologiques, peuvent représenter un investissement significatif. Heureusement, une partie de ces coûts peut être prise en charge par l’Assurance Maladie. Il est important de comprendre les conditions de cette prise en charge pour mieux anticiper les dépenses.

Pour être éligible au remboursement par l’Assurance Maladie, la prothèse capillaire doit être prescrite par un médecin. Ce dernier doit établir une ordonnance où la cause de la perte de cheveux est clairement identifiée. Les motifs reconnus comprennent, sans s’y limiter, les effets secondaires de traitements cancerologiques, comme la chimiothérapie, ou d’autres conditions médicales entraînant un alopécie sévère.

Depuis 2019, les modalités de remboursement ont été revues. L’Assurance Maladie propose maintenant une aide financière différenciée selon la classe de la prothèse capillaire choisie :

  • Classe 1 : jusqu’à 350 euros pour des prothèses dont le prix de vente ne dépasse pas ce montant.
  • Classe 2 : un remboursement plafonné à 250 euros pour des prothèses dont les tarifs sont supérieurs.

Il est à noter que le nombre de prothèses remboursables par personne durant une année est limité. Aussi, le choix du fournisseur ne doit pas être négligé. Il est recommandé de sélectionner des prestataires agréés par l’Assurance Maladie pour garantir que la qualité des produits répond aux normes en vigueur et pour faciliter les démarches de remboursement.

Par ailleurs, certaines mutuelles santés peuvent proposer des compléments de remboursement, dépassant ce que l’Assurance Maladie offre. Il est donc conseillé de vérifier les termes spécifiques de son contrat de mutuelle ou de contacter son assureur pour obtenir des informations détaillées sur les options disponibles.

Conseils pour maximiser le remboursement

Comprendre le remboursement des prothèses capillaires est essentiel pour quiconque en a besoin suite à des problèmes de santé influant sur la perte des cheveux. Les dispositifs capillaires peuvent être onéreux, c’est pourquoi il est important de savoir comment les frais peuvent être couverts.

En France, la Sécurité Sociale propose un remboursement des prothèses capillaires sous certaines conditions. Le montant accordé dépend du type de prothèse et de l’indication médicale qui motiverait son port. Pour être éligible, une ordonnance médicale justifiant de la nécessité de la prothèse est indispensable.

Les mutuelles santé peuvent également participer au remboursement des frais non couverts par la Sécurité Sociale. Il est recommandé de vérifier le contrat souscrit ou de contacter directement sa mutuelle pour connaître le détail des garanties concernant les prothèses capillaires.

Dans le but de maximiser le remboursement, il est conseillé de :

  • Choisir un fournisseur agréé par la Sécurité Sociale.
  • Se munir de toutes les documentations nécessaires, y compris l’ordonnance médicale détaillée et la facture du fournisseur.
  • Consulter sa mutuelle pour ses spécificités de remboursement et autres possibles aides financières.

Il est aussi pertinent de se renseigner auprès des associations de patients et des organismes spécialisés qui peuvent offrir des conseils et un support supplémentaire dans la gestion de ces dépenses.

Évolution des remboursements dans le temps

L’acquisition d’une prothèse capillaire peut être une étape importante pour ceux qui subissent une perte de cheveux due à des conditions médicales telles que l’alopécie ou suite à des traitements de chimiothérapie. Le remboursement de ces prothèses par l’assurance maladie et les mutuelles peut varier, il est donc essentiel de bien s’informer.

La Sécurité sociale offre un remboursement de base pour les prothèses capillaires, celui-ci pouvant parfois s’élever jusqu’à 350 euros. Cette aide est accessible sur présentation d’une prescription médicale d’une prothèse capillaire externalisée. Il est important de noter que le montant du remboursement n’a pas beaucoup évolué au fil des années, restant relativement constant malgré l’inflation et l’augmentation générale des coûts de santé.

En parallèle, beaucoup de mutuelles proposent des compléments de remboursement qui peuvent couvrir tout ou partiellement le reste à charge après le remboursement de la Sécurité sociale. Les conditions de ce remboursement complémentaire peuvent dépendre de votre contrat de mutuelle et du niveau de garantie que vous avez choisi.

Il est recommandé de vérifier les clauses spécifiques de votre assurance santé et de discuter directement avec un représentant pour obtenître des informations détaillées concernant les options de remboursement disponibles pour les prothèses capillaires. Cela vous permettra de faire un choix éclairé et de réduire votre charge financière tout en bénéficiant de l’assistance nécessaire pour votre bien-être.

En considérant les options de remboursement offertes par la Sécurité sociale et votre mutuelle, il est également judicieux de s’informer sur les différents types de prothèses disponibles. Certains modèles plus onéreux sont parfois mieux adaptés en terme de confort et d’apparence, mais peuvent ne pas être entièrement couverts par les aides financières.

La discussion avec un professionnel spécialisé dans la vente de prothèses capillaires peut également offrir des conseils précieux quant au choix de la prothèse, en prenant compte de vos besoins spécifiques et de votre budget.

FAQ sur le remboursement des prothèses capillaires

Se renseigner sur le remboursement des prothèses capillaires peut s’avérer nécessaire pour ceux qui en ont besoin pour des raisons esthétiques ou médicales. Différentes démarches sont nécessaires pour bénéficier du remboursement par les assurances ou la sécurité sociale.

La première étape consiste à obtenir une prescription médicale de la part d’un dermatologue ou d’un oncologue, indiquant clairement la nécessité d’une prothèse capillaire. Cette prescription est essentielle pour la demande de remboursement auprès de l’assurance maladie ou de votre mutuelle.

Démarches auprès de l’assurance maladie : En France, la Sécurité sociale rembourse une partie des coûts des prothèses capillaires sous certaines conditions. Le montant remboursé peut varier, et il est souvent nécessaire de compléter ce remboursement par une assurance complémentaire santé.

Informations importantes :

  • Le modèle de prothèse choisi doit répondre aux normes imposées par l’assurance maladie.
  • Le fournisseur de la prothèse capillaire doit être agréé par la sécurité sociale pour que le remboursement soit possible.

FAQ sur le remboursement des prothèses capillaires : Voici quelques questions fréquemment posées :

  • Quel est le montant remboursé par la Sécurité sociale pour une prothèse capillaire? Le montant varie et il est préférable de consulter directement les informations mises à jour sur le site de l’assurance maladie.
  • Puis-je choisir n’importe quel modèle de prothèse capillaire? Non, certains modèles ne sont pas remboursables. Il est recommandé de vérifier les modèles remboursés avant l’achat.
  • Est-ce que toutes les mutuelles complètent le remboursement des prothèses capillaires? Cela dépend de votre contrat de mutuelle santé. Il est conseillé de contacter directement votre mutuelle pour des précisions.

Aborder les démarches de remboursement avec l’aide d’un professionnel de santé peut faciliter le processus et assurer que vous bénéficiez de l’aide financière à laquelle vous avez droit pour votre prothèse capillaire.

Votez pour ce post
Retour en haut